Vous regardez : écriture


001

MAYAS, l’écriture

La presque totalité des écrits mayas ont subi l'autodafé d'un évêque catholique espagnol, Diego de Landa à Mani en 1562. Seuls, ont été épargnés quelques codex ( de Dresde, de Paris, de Madrid...) qui nous ont donné de précieux renseignements sur des cérémonies rituelles, les procédés divinatoires, les prophéties, la chronologie... Ces précieux documents ne nous renseignent que peu sur les traditions de ce peuple complexe et raffiné. Plus tardifs, le Popol Vuh et le Chilam Balam relatent l'origine de ce peuple, leurs migrations, leur confrontation avec les envahisseurs, leur comportement vis à vis de la religion catholique qui leur fut imposée avec une violence inouïe et leurs prophéties vengeresses. Détruits moralement, exterminés physiquement, la culture prodigieuse de ces hommes de l'âge de la pierre qui découvrirent endémiquement l'écriture, le calendrier et l'astronomie ne cesse de nous interpeller et de susciter notre imagination. Malgré l'absence cruelle de témoignages écrits, ils constituent, depuis que l'homme est homme, la civilisation la plus énigmatique et la plus digne de respect. Lire la suite...

001

NAISSANCE DES CIVILISATIONS

Surgis de la préhistoire, les peuples nomades, cueilleurs, chasseurs, grâce à l'invention de l'agriculture et de l'élevage, se sont abrités derrière les remparts des premiers villages fortifiés pour protéger leurs richesses et prévoir l'avenir. Ils ont ainsi permis à certains hommes de réfléchir à l'optimisation de leurs techniques naissantes, fixant les mots sous forme d'une écriture abstraite et instituant un panthéon de dieux protecteurs ou effrayants nés d'une nature hostile ou inquiétante. Toutes les civilisations ont connu ce lent processus de la recherche d'une identité qui est le propre des créatures conscientes et pensantes. Lire la suite...