images

Risques liés à la présence de l’Aluminium dans les vaccins

 

Voici un extrait du SITE OFFICIEL DU PR HENRI JOYEUX :

« En général, le cerveau des patients atteints d’Alzheimer contient 10 à 30 fois plus d’aluminium, que le cerveau des personnes normales. Les niveaux de base normaux dans le cerveau (surtout substance grise) sont d’environ 1 à 3 μg/g poids sec ou inférieurs à 0,5 μg/g poids frais.

Ce sont les aluminosilicates que l’on retrouve dans des amas neurofibrillaires et les noyaux de plaques séniles chez des sujets atteints de la maladie d’Alzheimer. Il est également repéré et suspecté dans la sclérose latérale amyotrophique, la maladie de Parkinson, ainsi qu’au niveau neuro-développement avec l’autisme.

Il entre dans votre système nerveux par deux voies, emporté par des petites molécules :

  1. Un peu par la cavité nasale, le long des fins filaments nerveux de la base du nez qui rejoignent les lobes olfactifs (Il peut ainsi affaiblir votre odorat, un des premiers signes de l’Alzheimer).
  2. Par voie sanguine, les barrières dites hémato-méningée et hémato-encéphalique vers les zones de fabrication du liquide céphalorachidien (LCR), d’où l’intérêt de le rechercher dans le LCR.

Il reste fixé proche du tissu gras des neurones, la myéline, dans la substance grise et dans les noyaux gris centraux qu’il peut détruire localement par irritation et inflammation.

Il est l’adjuvant en chef présent dans les vaccins, parce qu’il est capable de stimuler un système immunitaire faible. Il est le plus souvent associé à des sels : acétate, phosphate, chlorure, hydroxyde, potassium, sulfate.

En réalité, on l’utilise comme excitateur du système immunitaire, mais cela ne veut pas dire qu’il augmente vraiment les défenses immunitaires…

Ainsi l’hydroxyde d’aluminium est présent dans de nombreux vaccins contre diphtérie, tétanos, polio, le classique DTP de Sanofi Pasteur, le Revaxis, et aussi dans tous les vaccins contre l’hépatite B. Le vaccin GenhevacB de Pasteur contre l’hépatite B en contient 1250 microgrammes à chaque injection et il faut en faire deux à un mois d’intervalle et une autre un an plus tard… »

 

Il existe une possibilité de réaliser des vaccins sans aluminium, malheureusement bloquée par les lobbies industriels du monde pharmaceutique !

Pour influencer le ministère : consultez le site ci-dessous:

 

https://www.change.org/p/nous-demandons-des-vaccins-sans-aluminium-pour-prot%C3%A9ger-nos-enfants?recruiter=303108361&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition&utm_term=petition_update