290px-Homo_sapiens_neanderthalensis

CONFERENCE : « Neandertal, mon frère… »

 

de Philippe Jean COULOMB

 

proposée par 

 

la Maison de l’hIstoire Locale

à la Salle des fêtes de La Roque sur Pernes

LUNDI 15 mai à 18h

 

 

Perdu dans l’immensité de l’Europe, survivant à deux grands cycles  de glaciation, l’homme de Neandertal, découvert en 1856 en Allemagne dans la vallée de Neander à 13 km à l’Est de Düsseldorf, a survécu pendant près de 400 000 ans dans une nature des plus hostiles. Les savants qui, au XIXème siècle, découvrirent ses restes refusèrent d’admettre qu’il fût notre ancêtre.

Sa petite stature (1m65), avec un tronc large et court, des avant-bras et des jambes courts est comparable à celle des Esquimaux et des Lapons actuels.

Il avait un gros nez, de grandes cavités nasales et des sinus hyperdéveloppés traduisant une adaptation à un climat froid.

Il dégageait une impression de grande puissance physique : sa cage thoracique était faite de côtes robustes et larges, son tronc massif se prolongeait par un bassin important ; ses bras et ses jambes étaient forts et probablement très musclés.

Il avait un cerveau plus volumineux que le nôtre !

 

Les chercheurs de l’Institut Max Planck à Leipzig ont réalisé un exploit gigantesque en réussissant, à partir de fragments d’os, le séquençage complet du génome néandertalien en 2010 (ADN mitochondrial et ADN nucléaire) !

Ainsi, la génétique nous permet de mieux comprendre qui était l’homme de Neandertal.

 

Qui était-il ? Dans quel environnement vivait-il ? Quel était son aspect physique ? Quel chasseur était-il ? A-t-il rencontré l’homo sapiens ? Parlait-il ? Enterrait-il ses morts ? L’union entre Sapiens et Neandertal était-elle possible ? A-t-il disparu ou existe-t-il encore de nos jours ?