imgres

L’Aube des civilisations 1, ecce homo !

 

Conférence donnée à l’Université du Temps Libre d’Avignon (Théâtre de l’Étincelle)

Le 6 octobre 2016

 

L’HOMME n’a pas été créé ex abrupto ! son histoire  se perd dans le flou des âges.

Découverte par le professeur Jorn Hurum de l’Université d’Oslo sur le site de Messel en Allemagne et révélée le 19 mai 2009 au Muséum d’Histoire Naturelle de New York, IDA, un fossile vieux de 47 millions d’années permet de faire un immense bond dans le passé. Elle est le chaînon qui constitue le passage de la première lignée non humaine (avec en particulier les Lémuriens) vers les anthropoïdes ( les singes, les humains).

Les paléontologues , patiemment, ont découvert des traces des origines de l’homme principalement en Afrique : en effet, le Proconsul africanus remontant à 20 millions d’années, fut classé dans la famille des hominoïdés, cependant d’autres sont considérés comme les plus anciens ancêtres de l’homme, ainsi Toumaï, âgé de 7 millions d’années a été découvert au Tchad, Orrorin vieux de 6 millions d’années au Kenya, Ardipithecus, 5,8 millions d’années en Ethiopie, Paranthropus et Australopithecus eux datent de 4 millions d’années !

 

 

MESOPOTAMIEGOBEKLI TEPE

GÖBEKLI TEPE (la colline au nombril) est situé dans la région de Turquie appartenant au Croissant Fertile.

Ce sanctuaire fut bâti par des chasseurs-cueilleurs, les animaux n’étant pas domestiqués (toutes les représentations animales réfèrent à des bêtes sauvages, la domestication n’aura lieu que mille cinq cents ans plus tard au Néolithique précéramique B, l’agriculture étant balbutiante, les graminées récoltées étaient encore de type sauvage).

C’est le plus ancien temple d’architecture monumentale en pierre jamais découvert.

Il s’agit d’une culture chamanique à rapprocher de la culture sumérienne.

Ce sanctuaire eut un rôle clef dans l’invention de l’agriculture (passage d’une société de chasseurs-cueilleurs à une société agricole).

Les plus anciens vestiges mis au jour remontent à près de 14 000 ans.

 

 

MESOPOTAMIE, CATAL HOYUK

Catal Höyuk, signifie la colline de la fourchette, une rivière Çarsamba la partageant en deux (13 ha), est la toute première cité construite par l’homme. Elle comptait déjà 5 000 habitants.

Des groupes de maisons rectangulaires sont disposés selon un plan en forme de nid d’abeille,

De nombreux sanctuaires se distinguent par leur décoration de peintures murales, de reliefs modelés, de crânes d’animaux (bucranes) et de figurines.