imgres

ATRAHASIS, Le Supersage

 

Conférence donnée à l’Université du Temps Libre d’Avignon (Théâtre de l’Étincelle)

Le 8 décembre 2016

 

 Le thème général de ce conte concerne la création de l’homme et les raisons qui amenèrent les dieux à le créer. Le texte s’ouvre sur la description des deux grandes catégories de dieux : les Annunakū et les Igigū. Les premiers représentant la classe dirigeante à la tête de laquelle se trouver la triade Anu « l’En-haut », doyen et fondateur de la dynastie divine régnante ; Enlil « le Seigneur-atmosphère », dieu souverain de l’univers et Enki également appelé Ea. Les seconds, véritables factotums du panthéon, tenus d’accomplir de lourds et harassants travaux, pour l’entretien de leurs maîtres finirent par se révolter. Les dieux décidèrent alors, pour les remplacer, de créer l’Homme.

Aussitôt créée, la race humaine fut mise au travail. Malheureusement devenus trop nombreux, elle commença à gêner le dieu Enlil par leur rumeur. Aussi, celui-ci se décida-t-il à y remédier en détruisant une partie de l’humanité. Enki, ami de l’homme, s’opposa à lui. Après quelques échecs, Enlil décida de l’éradiquer définitivement en utilisant de Déluge.

Comme dans l’Épopée de Gilgamesh avec Utanapistu , Atrahasis dit le Supersage (le Noé de la Bible), sur les conseils d’Enki construisit une arche et sauva les êtres vivants de la noyade.

Ci-dessous une adaptation de l’analyse du texte d’Atrahasis réalisée par :

Remo Mugnaioni de Université de Provence et IREMAM