images

 GILGAMESH

Conférence donnée à l’Université du Temps Libre d’Avignon (Théâtre de l’Étincelle)

Le 8 décembre 2016

L’EPOPEE de GILGAMESH

Ce récit de trois mille vers, vieux de trente cinq siècles, relate les aventures d’un roi de la ville d’Uruk, Gilgamesh, qui découvre l’amitié d’un sauvage de la savane, Enkidu, aussi beau, fort et invincible que lui. Ils forment alors un grand projet : celui d’aller jusqu’au Liban trouver, choisir et ramener du bois de cèdre. Mais l’arrogance et l’athéisme d’Enkidu irritent les Dieux qui le condamnent à mort. Gilgamesh, qui assiste impuissant à l’agonie de son ami, prend conscience qu’il subira inéluctablement le même destin auquel il veut à tout prix échappé. Il entreprend alors un périlleux voyage au-delà du monde connu pour rencontrer Uta-Napistu, (le Noé de la Bible) le seul homme qui, grâce aux Dieux, a résisté au Déluge et auquel ils ont conféré l’immortalité. Son voyage est un échec, il retourne à Uruk où, conformément à la destinée de tout homme, il meurt !

GILGAMESH, L’homme qui ne voulait pas mourir.

de Philippe-Jean Coulomb, Editions Le Manuscrit (www.manuscrit.com)

 

LECTURE à DEUX VOIX de L’EPOPEE de GILGAMESH

d’après un texte de Philippe Jean COULOMB (Editions du Manuscrit).

Voix de Jeanine VILLASANTE et de Philippe Jean COULOMB

Première partie : Naissance d’ENKIDU, Combat entre ENKIDU et GILGAMESH, Projet d’une expédition au Liban.

Deuxième partieExpédition dans la forêt des cèdres, Ishtar, Le Taureau céleste, La mort d’Enkidu, Le voyage de Gilgamesh.

Troisième partie : L’Immortalité, Utanapistu, Le serpent, Le retour à Uruk les Clos, La mort de Gilgamesh.

 

 

Du Taureau céleste de Gilgamesh au Minotaure

Véritable bestseller, l’Epopée de Gilgamesh fut lue dans tout le croissant fertile. Il est probable que l’épisode du taureau céleste conduit sur la terre par la déesse Ishtar pour se venger de Gilgamesh inspira le récit du Minotaure de la mythologie grecque.

  Minos devint le roi de la Crête grâce à Poséidon qui, à sa demande, fit sortir de la mer un superbe taureau blanc qu’il devait lui offrir en sacrifice. Mais, fasciné par la splendeur de la bête, il sacrifia un autre taureau. Vexé, Poséidon rendit Pasiphaé, la femme de Minos amoureuse du taureau avec lequel grâce à la complicité de Dédale  elle s’accoupla et enfanta un monstre au corps d’homme et à la tête de taureau : le Minotaure. En colère, le roi Minos  fit construire à Dédale un labyrinthe afin que la chimère ne puisse s’en échapper et que nul ne découvre son existence. Tous les neuf ans, Égée, roi d’Athènes, était contraint de livrer sept garçons et sept filles au Minotaure qui se nourrissait de cette chair humaine. Thésée, fils d’Égée, sera volontaire pour aller dans le labyrinthe et tuera le monstre grâce à l’aide d’Ariane, qui rêve de l’épouser, lui donnant une pelote de fil afin qu’il retrouve son chemin dans le labyrinthe. Mais, une fois le Minotaure tué, Thésée oubliera aussitôt Ariane.

Le MINOTAURE, poème de PhJ Coulomb, extrait de « ETRE », Editions du Manuscrit.

 

Tagged: ,