images

 SUMER 

Conférence donnée à l’Université du Temps Libre d’Avignon (Théâtre de l’Étincelle)

Le 3 novembre 2016

 

Chaque ville sumérienne était placée sous la protection d’une divinité qui symbolisait une force de la nature.. Pour les Sumériens, la vie est issue de la matière et les deux principes du Bien et du Mal sont nécessaires pour faire évoluer la création. Les dieux doivent être honorés, il convient de ne pas les fâcher. Pour cela, il il est indispensable de leur offrir en holocauste des victimes pour apaiser leur courroux.

La divination est à l’honneur, notamment l’haruspicine qui permet de prédire l’avenir en examinant les organes, en particulier le foie des victimes. Cette pratique leur permit d’être les premiers à connaître l’anatomie des animaux et d’en tirer des leçons pour la chirurgie et la médecine.

Les rois-prêtres, afin de mieux gouverner leurs peuples, consultaient les astrologues qui observaient le mouvement des astres et des constellations et notaient tout ce qu’ils voyaient sur des tablettes en argile en écriture cunéiforme.

Ils inventèrent ainsi l’astrologie, le zodiaque, notèrent scrupuleusement les éclipses, furent les premiers à avoir des notions d’astronomie (éclipses, écliptique, planètes, étoiles, constellations, solstices…), furent les premiers à tenter de mesurer le temps avec des instruments (polos, gnomon, cadran solaire, clepsydre  …) et à inventer le système sexagésimal pour exprimer les grands nombres…