download

TOUTANKHAMON

 

Il est le dernier pharaon de la lignée issue du pharaon hérétique (Amenhotep IV) et, avec lui, disparaissent les dernières traces de la période amarnienne.

Il règne jusqu’à l’âge de dix-huit ou dix-neuf ans ( entre les années -1336 / -1335 et -1327.)

Le père de Toutankhamon est Akhenaton (qui est lui-même le fils d’Amenophis III) et sa mère est la « Younger Lady » la momie vandalisée dans l’Antiquité d’une femme d’environ vingt-cinq ans. Génétiquement, celle-ci est une sœur d’Akhenaton, car elle aussi était la fille d’Amenhotep III et de Tiyi (cette dernière étant identifiée à la « Elder Lady »).

Il apparaît comme certain que Toutankhamon souffrait d’une maladie osseuse. Sa tombe contenait une collection de cannes de marche et d’exceptionnelles sandales que l’on qualifierait aujourd’hui d’orthopédiques. Les radios de ses pieds confirment des malformations.

Il avait une dentition déformée qui pointait vers l’avant. Ses hanches étaient particulièrement larges et un pied-bot le handicapait dans ses déplacements. La malaria avait généré chez lui une gynécomastie, c’est-à-dire un développement anormal des glandes mammaires.

Il était vraisemblablement épileptique (selon le chirurgien Hutan Ashrafian), il a peut-être chuté et il s’en est suivi une fracture de la jambe -fémur gauche- avec signes d’infection des os : le pharaon est mort quelques jours plus tard.

Probablement traitée hâtivement, sa momie était carbonisée !!! c’est le contact entre l’oxygène, le lin et les huiles sur le cadavre qui a provoqué cette réaction chimique qui a cuit son corps à une température de plus de 200 °C !

Selon Salima Ikram, il semblerait que deux momifications successives aient été opérées sur Toutankhamon, la deuxième complétant un travail provisoire. D’où une quantité de résine inhabituellement abondante mais nécessaire en quelque sorte pour assurer le travail.

 

Lectures conseillées :

« Toutankhamon » de Christiane Desroches-Noblecourt, Edition Hachette.

« Toutankhamon » de’ Marc Gabolde, Edition Pygmalion.